Le permis de conduire coûte-t-il trop cher ?

Ayant été moi-même un jeune conducteur, j’ai connu les épreuves de code de sécurité routière, les erreurs, les heures de conduite, les examinateurs plus au moins agréables. Mais ce précieux sésame a aujourd’hui bien changé. Est-il trop dur ? Trop cher par rapport aux services fournis ?

Les jeunes conducteurs

Après quelques recherches, je me suis rapidement aperçu que de nombreuses personnes étaient d’avis que le permis coûte bien trop cher, surtout pour les jeunes et qu’il était un obstacle supplémentaire pour les jeunes recherchant un emploi.

Dans les familles aisées ou de classe moyenne, ce sont bien souvent les parents qui prennent en charge le paiement du permis de conduire de leurs enfants tandis que les jeunes issus de milieux défavorisés doivent se débrouiller par eux-mêmes et prennent bien souvent le risque de rouler sans permis. Je suis d’avis de dire qu’il s’agit d’une très grosse source d’inégalités quand on sait que dans les cas les plus fréquents, l’employeur l’exige ou les transports en commun l’imposent.

Le permis de conduire est trop cher

Trop long, trop cher, trop d’échecs

Je trouve qu’il s’agit d’une situation assez problématique lorsque je songe au fait que 40% des candidats échouent au premier examen et que le délai pour le repasser est d’au moins 98 jours. Des délais beaucoup trop longs quand je pense aux besoins des jeunes de l’obtenir.

Mais s’ils souhaitent décrocher cette petite carte tant convoitée, ils doivent payer de nouvelles leçons de conduite en plus de celles déjà effectuées, ce qui leur fait payer jusqu’à 3000 € pour ainsi réussir le précieux examen.

Solutions plus économiques

J’ai trouvé pour vous diverses solutions vous permettant de payer votre permis moins cher. La première étant le permis en boîte automatique, plus facile à apprendre donc il nécessite moins d’heures. La seconde, la conduite supervisée est inspirée de la conduite accompagnée mais concerne les personnes de 18 ans et plus.

La conduite encadrée concerne un jeune qui souhaite devenir chauffeur routier, lui permet ainsi passer le diplôme professionnel souhaité.Sont également disponibles des aides pour les demandeurs d’emploi et pour les allocataires du RSA. Le candidat libre est également une option mais assez réglementée.

Cela pour dire que certaines réformes doivent être appliquées par notre ministère pour permettre une meilleure ouverture aux jeunes et aux étudiants qui souhaitent se lancer dans le monde du travail et mettre des chances de leur côté.

Écrit par Valentin le dans Dossiers

Vous avez aimé ? Alors partagez cet article !

Donnez-nous votre avis !

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : r7nzft6ip4