Euresa propose le constat à l’amiable électronique

Je ne sais pas pour vous mais une collision avec une voiture reste pour moi une expérience particulièrement éprouvante et stressante, même si je ne suis pas le fautif dans l’accident. La raison ? Remplir un constat à l’amiable est toujours pénible et source d’erreurs.

Pourquoi établir un constat à l’amiable ?

En cas d’accident sur la route, le constat à l’amiable n’est pas obligatoire. Toutefois, ce n’est pas une excuse pour ne pas établir ce document. Cela quand bien même les dégâts sont minimes ou en cas d’absence de blessures graves. Si mes souvenirs sont bons, je remplis systématiquement ce formulaire depuis l’obtention de mon permis de conduire.

D’ailleurs, je propose systématiquement cette démarche même si l’autre conducteur refuse de s’y soumettre. Pour cause, en consignant de manière très précise le déroulement des faits, ma compagnie d’assurance a une idée précise de ma responsabilité dans l’accident.

De ce fait, mon indemnisation se fera plus rapidement. Mais cela me protègera également des éventuels changements de version et d’appréciation de l’automobiliste impliqué. Le principal avantage du constat à l’amiable est sans nul doute la non-contestation du document, une fois celui-ci signé par les deux parties. Il n’y a plus possibilité de modifier son contenu. C’est pourquoi je prends vraiment mon temps lors de son remplissage car il n’est pas question de me tromper sur les informations qui y seront consignées.

Bientôt l’E-constat à l’amiable ?

Ainsi quand j’utilise ma voiture, avant de démarrer, je vérifie régulièrement si j’ai à ma disposition deux ou trois formulaires vierges. Autrement, aucun constat à l’amiable n’est possible. De plus, certains conducteurs de mauvaise foi n’hésiteront pas à prétexter l’absence de cet imprimé pour ne pas faire ce procès-verbal. Cet acte a pourtant un caractère juridique. En outre, l’imprimé se trouve facilement puisque le document est délivré par l’assureur au moment de la signature du contrat d’assurance.

Et si je n’en ai plus sous la main, je télécharge gratuitement l’imprimé sur internet. La bonne nouvelle ? Dans un avenir très proche, je n’aurai plus à me préoccuper de cela. En effet, le lundi 31 mars dernier, le Groupement Européen d’Intérêt Économique Euresa a révélé au grand public sa plateforme de
constat à l’amiable électronique.

L’E-Constat serait disponible dès 2015

Application surtout destinée aux smartphones, le projet de création du prototype d’application E-Constat date de 2012. L’initiative collective vient des sociétés mutuelles d’assurances membres de l’Euresa pour ne citer que Matmut, Macif et Maif. Et aujourd’hui, le prototype fait l’objet d’une étude auprès du Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurances ou GEMA et de la
Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA). Et selon les rumeurs, l’application sera disponible sur les Smartphones et sur les tablettes en 2015.

Me concernant, je ne peux que me réjouir de l’existence d’une telle plateforme. Dorénavant, il n’y a plus besoin de trimballer les imprimés car toutes les déclarations de sinistre se feront sur les appareils mobiles via l’application e-constat. De plus, l’application n’est pas seulement réservée aux sociétés mutuelles affiliées à l’Euresa, mais serait également accessible à toutes les compagnies d’assurance. Vivement le lancement de l’E-Constat !

Vos commentaires ...

A découvrir ...

Menu